Walk on the wild Side

En faisant l’inventaire de mes chaussures, je me suis rendue compte qu’il me manquait des bottines. Indispensables tout au long de l’année, surtout par temps de pluie, elles mettent en valeurs les gambettes et s’accordent avec toutes les tenues : robes, pantalons, shorts.

 

Des bottines pour la pluie

Dans l’optique de m’installer au UK d’ici quelques mois/1 an, j’ai craqué pour les bottines Miss Juliette de la marque française Aigle. Pour l’instant, même si la météo n’est pas clémente, les averses n’ont pas justifiées que je les porte. Il n’y a rien de pire que des bottes de pluie lorsqu’il ne pleut pas. Mais je suis sure qu’elles trouveront rapidement leur utilité.

Les talons de 2,5cm rendent les bottines super féminines et la brillance du caoutchouc donne une illusion de “cuir”. Les petites ailes en cuir ajoute une touche de fantaisie. Elles s’entretiennent avec le spray Swipol de la marque (une sorte d’huile). Attention, elles taillent grand, alors, j’ai pris une taille en dessus de mon habituelle.

Bottines de pluie noires Miss Julia - Aigle, 90 euros

Bottines de pluie noires Miss Juliette – Aigle, 90 euros – Ⓒ East Side Pigeon, 2014

Et puisque c’est encore mieux quand on sait ce que l’on achète, voici une vidéo qui montre la fabrication, en France, de la plupart des bottes Aigles, dont les Miss Juliette (les modèles les moins chers sont faits en Chine) :

 

Des bottines pour le style

En parcourant quelques blogs, je suis tombée sur les bottines Pistol d’Acne Studios.

Evidemment, mon choix s’est porté sur le coloris Dark Brown. Un coup de fil à la boutique rue Froissart à Paris pour m’assurer que le modèle et les tailles soient bien disponibles et me voilà en train de les essayer.

Chaussant habituellement du 37 et ayant les pieds fins (peu larges), j’ai tenté le 36. J’ai senti que mes pieds étaient bien tenus (ça change de mes converses), mais c’était ma pointure. Elles me serrent un peu au niveau du petit doigt de pied mais elles vont s’assouplir (et puis si elles gardent leur forme, on peut toujours les élargir). La hauteur des talons de 7,5cm, qui n’est pas négligeable tout de même, ne m’a pas dérangée, la courbure de la chaussure me paraissant ergonomique. J’aime beaucoup la forme, l’impression de “solide” qu’elles m’ont données, et le petit détail : la boucle “lanière” du fermoir qui masque la fermeture sur le côté extérieur.

En ce qui concerne l’entretien, je suis passée voir mon cordonnier pour savoir de quel type de cuir il s’agissait, car les vendeurs n’ont pas su m’éclairer (l’un d’eux m’a répondu de l’agneau (!!)… mais sur le site, c’est du veau ou de la vachette). Bref, concernant mon modèle : les Dark Brown, c’est entre du cuir lisse et du daim d’après mon cordonnier. Donc à entretenir comme du daim : imperméabilisation avant de les porter, et nettoyage à la brosse pour l’entretien (j’ai pris une brosse à dents en attendant d’acheter une brosse spécial daim). En cas de tâches, il suffit d’utiliser la fameuse gomme pour le daim. Et imperméabiliser régulièrement.

 

Pistol short boots, Dark Brown - Acne Studios, 430 eur

Pistol short boots, Dark Brown – Acne Studios, 430 eur – Ⓒ East Side Pigeon, 2014

 

Cuir de vachette ("semi-daim" type "peau de pêche") - Fabrication italienne

Cuir de vachette (“semi-daim” type “peau de pêche”) – Fabrication italienne – Ⓒ East Side Pigeon, 2014

Acne Studios est une marque suédoise, créée en 1996 (signifiant Ambition to Create Novel Expressions), connue à la base pour ses jeans. J’arrive après la bataille, en découvrant les Pistol aujourd’hui puisqu’il s’agit d’un modèle sorti il y a quelques années (je dirais il y a 4 ans) et ressassé dans les magazines/blogs. Il faut croire que j’ai été (et le reste) insensible aux tendances (me cantonnant souvent à ce que je vois dans les boutiques et non pas sur les stars/magazines). J’avoue tout de même qu’aujourd’hui, je me renseigne davantage avant d’acheter surtout pour m’assurer de la qualité du produit qui m’a tapé dans l’oeil et puis pour me donner des idées de looks. Merci Internet !

Je les ai portées 2 fois, dont une bonne marche dans Paris (en mode pressé), j’avais mis des semelles (comme je ne portais que des collants, je pensais que mes pieds auraient “flottés” dans les chaussures), mais finalement, j’étais trop serrée et je me retrouve avec de belles ampoules (dont une qui a “éclaté” au talon). J’ai lavé le pied blessé à l’eau chaude et au savon. J’ai fait un bain de pieds avec de l’eau chaude et 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Je vais attendre que les ampoules sèchent et désinfecter. Et puis, tant qu’à faire, je vais rembourrer les chaussures de papier journal mouillé et attendre que ça sèche, histoire d’assouplir le cuir (j’ai trouvé cette page qui résume toutes les méthodes pour assouplir les chaussures, très utile !). Ensuite, j’ai bon espoir de pouvoir les remettre sans problème. Je m’attendais à ce genre de péripéties, car les chaussures tiennent bien le pied, épousent sa forme et sont assez rigides (ce qui change vraiment des sneakers que j’ai beaucoup portées cette année au vert).

J’ai trouvé un site très intéressant expliquant les problèmes liés aux pieds et les recommandations : ici. Effectivement, bien choisir sa chaussure est essentiel. L’hydratation et le soin sont de rigueur. La crème NOK d’Akileïne est également conseillée pour éviter les frottements en cas de chaussures mal choisies ou un peu juste. Je vais en acheter dès demain et en profiter aussi pour prendre un RDV avec un podologue histoire de faire l’état des lieux de mes pieds. A suivre donc.

 

 

EDIT (June 10th) : Après avoir testé le papier journal mouillé dans mes Pistols, j’ai ensuite utilisé la méthode de la chaussette : j’ai mis 2 paires de grosses chaussettes de sport, passé un coup de sèche cheveux chaud dans les bottines, puis je suis rentrée dedans et ai passé un coup de séché cheveux dessus afin de les assouplir et élargir. Je sens que les chaussures sont légèrement plus grande. En revanche, je ne pense pas que je vais les porter l’été, car j’ai peur d’échauffer dedans, comme elles sont épaisses (elles sont doublées en cuir). Je testerais la fameuse crème NOK en prévention.

Advertisements

3 thoughts on “Walk on the wild Side

  1. Pingback: And the number of the counting shall be 3 | East Side Pigeon

  2. Pingback: Mes pieds s’habillent chez la Botte Gardiane | East Side Pigeon

  3. Pingback: Shoes Fetishism | East Side Pigeon

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s