I was part of the Audience…

Je vis à New York, et je ne réalise pas vraiment, pas encore. Pour moi, New York, c’est ce que je voyais dans Law & Order ou Sex & the City, dans les films d’Allen. C’est loin, c’est irréel, c’est beau, c’est chic, c’est dangereux, c’est effrayant, c’est virtuel. Cela ne fait que quelques semaines que je suis arrivée, et pourtant, j’ai l’impression que les choses n’avancent pas assez rapidement. Comme cette ville et ses habitants, je suis impatiente. Impatiente de pouvoir travailler, impatiente de me faire de nouvelles connaissances, impatiente d’avoir mes habitudes, mes restaurants préférés.

Je suis si impatiente de me fondre dans le décor que je n’ose pas sortir mon appareil photo. Comme les New Yorkais, j’essaie au maximum d’éviter les endroits touristiques. Facile à faire à Paris, difficile à faire ici, tant tout me semble surpeuplé sept jours sur sept, 24 heures sur 24, tant tout ici me semble être un endroit à touriste. Je fuis donc les musées et Time Square. Déjà fait en 2008 anyway.

J’ai rejoint New York Cares pour faire du bénévolat, j’ai tenté de m’inscrire à des cours d’anglais gratuits, je me suis inscrite sur un site d’échange linguistique. Je parlerais en détail plus tard. Et, j’ai assisté à un talk-show. Peut être pas très “typique”, mais j’étais curieuse.

Dans mon guide et si l’on google “New York Free”, une des activités gratuite est d’assister à des émissions de télévision. Les plus courues à New York sont évidemment Late Show with David Latterman et Tonight Show starring Jimmy Fallon. Evidemment, impossible d’avoir une place. Via le site 1iota.com, j’ai tout de même réussi à en avoir pour The View grace à un désistement. Je ne connais pas cette émission, mais, dans une optique de découverte (et puisque j’ai le temps), j’ai trouvé intéressant d’y assister. Une expérience en somme.

Sur le ticket, il est indiqué “DRESS (BRIGHT COLORS) as if you are going to a Broadway play! A chic dress, dressy pants, or trendy and fashionable outfits are suggested. As a member of the audience, you must be prepared to be on camera! We reserve the right to deny entry to anyone dressed inappropriately”. Donc acte : me voila endimanchée un mardi matin à 8h, chemisier couleur vive, jupe noire et Zizi rouges. J’arrive une demie heure en avance sur l’horaire indiqué (9am), et après une heure d’attente dehors dans la fraicheur d’un mois d’avril venteux new yorkais et dans l’ombre des buildings, me voilà avec mon snack gentiment distribué dans la cafétéria des studios ABC.

IMG_2025

 

Encore une heure de patience pour rejoindre les studios et soudain, je me sens seule : la plupart des personnes (des femmes majoritairement of course) sont habillées plutôt casual à coup de UGG, jeans, et autres vêtements sombres qui ne correspondent pas à “DRESS (BRIGHT COLORS) as if you are going to a Broadway play”, sauf si ici, c’est le standard et que j’ai encore des ajustements culturels à faire (hmm… fort probable).

Bref, c’est l’heure et on m’indique où m’assoir, d’abord dans les tribunes, puis, on me demande de me déplacer tout devant. Les photos avec les smartphones sont interdites, les appareils photos restent autorisés pendant les coupures pub.

IMG_2024

 

Pendant une heure, “I woooooooooed”. Beaucoup. Mis à part Whoopi Goldberg, je ne connaissais aucune des co-hosts de l’émission et aucun des invités (un acteur et une comédienne de Broadway). Mais “I woooooooooed”, quand même. Le chauffeur de salle était plutôt bon, très drôle, et a fini par faire sa pub pour ses stand up. Les coupures publicitaires sont très fréquentes, toutes les 5 minutes. Les séquences s’enchaînent très vite : l’agenda de l’émission, pub, une première partie où les animatrices discutent d’un fait d’actualité, pub, une autre pendant laquelle une des co-hosts fait la promotion de son livre, pub, une autre avec un autre invité, pub, encore une autre avec un invité, pub, et conclusion. A la sortie, la distribution du livre dédicacé.

Finalement, assister à une émission de télévision, c’est comme aller au théâtre, sauf que beaucoup de New Yorkais ne peuvent y aller puisque… ils travaillent.

To be continued…

 

Advertisements

2 thoughts on “I was part of the Audience…

  1. Ça a l’air très curieux comme expérience! J’ai toujours entendu dire que la pub aux USA était écoeurante, tu me rassures (ou pas!). Moi, à ta place je ne chercherais pas à me fondre dans le décor si vite… il y a une certaine liberté à garder un regard frais (même celui d’un touriste!). Pour l’heure, je pars en congés (faire le touriste justement). Je te retrouve à mon retour en juin pour suivre ton “intégration” à NYC.

    Liked by 1 person

    • J’ai toujours considéré la télé comme une sorte de fenêtre sur la culture populaire d’un pays, une facette parmi tant d’autres. C’était effectivement assez inédit comme expérience. Pas forcément incontournable, c’est sur.
      Rendez-vous à ton retour de vacances, j’ai hâte de découvrir tes nouvelles visites !

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s