Niaux

Il y a presque 25 ans, je visitais les grottes de Niaux avec ma classe. Etant proche de l’Ariège, j’en profitais donc l’année dernière pour y retourner. On traverse des petits villages avec les Pyrénées devant nous. On monte à flanc de montagne pour arriver enfin à l’entrée artificielle de la grotte.

IMG_2021

 

En attendant, on profite de l’exposition qui se trouve à l’extérieur, du magnifique paysage et de l’air vivifiant de l’hiver des montagnes.

IMG_1328

 

Les visites ont un nombre limité de participants, il faut réserver. On est équipé de lampes et voilà que la porte s’ouvre.

IMG_1329

 

Evidemment, les photos sont interdites dans la grotte.

La visite est guidée, très bien guidée, précise. Il faut venir équipé, car on marche dans l’eau, on escalade dans le froid, on doit se baisser, descendre des pentes ardues, passer par des minuscules couloirs. Nous sommes presque dans le noir, l’ambiance est calme, reposante, presque religieuse, mais jamais angoissante. Les stalagmites et stalactites offrent un magnifique décor, la grotte en elle même est magnifique. Et on marche sur leurs pas, on foule le même sol.

Face aux peintures, on se sent tout petit, admiratif, ému. Ils étaient là, il y a 18000 ans. La guide nous explique la différence entre l’art pariétal (que l’on retrouve à Niaux) et l’art rupestre (art sur rocher mais à l’extérieur). On constate également que d’autres y étaient, mais il y a 300 ans, et y ont laissé des traces de leur passage, en gravant leurs noms. Tout au long de la visite, on peut voir les bêtes de l’époque, de différentes tailles, que ces hommes dessinaient.

Dans la grande salle, qui constitue le point d’orgue de la visite, les peintures sont plus grandes, plus nombreuses. Le “Salon noir” est immensément haut. On y entend même le silence. La guide nous fait éteindre nos lampes et nous plonge dans le noir, pour nous immerger dans la même configuration que nos lointains ancêtres. L’expérience est saisissante, émouvante, profonde.

IMG_1327

 

Je conseille vivement cette visite. Elle est instructive, elle nous renvoie à nos origines. Entrer dans cette grotte, sous terre, nous expose à l’immensité de l’humanité, mais malheureusement (pour ma part), au gâchis de notre environnement aujourd’hui, que les Magdaléniens, eux, respectaient profondément, au point d’en dessiner la faune dans des grottes dont l’accès devait leur être encore plus difficile que nous, puisqu’ils n’étaient pas éclairés et équipés.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s