The Color of Nature at the Green-Wood Cemetery

L’automne commençait tout juste à pointer son nez en cette journée de la mi-Octobre. Le soleil réussissait à peine à me réchauffer, et me rendait nostalgique de ces températures caniculaires auxquelles je m’étais habituée pendant mon premier été new yorkais. Les conditions atmosphériques étaient donc parfaites pour enfin faire cette visite que j’avais tant attendue tout l’été. Direction Brooklyn, avec le train R jusqu’à la station 25th Street. Et à un bloc seulement, me voici devant l’entrée impressionnante du Cimetière de Green-Wood.

IMG_2486

 

Pendant 3 heures qui m’ont parues 3 minutes, j’ai parcouru cet immense cimetière, sans croiser une âme vivante. Je n’avais même pas réalisé avoir pris 200 photos, tant j’ai pu profiter de cette balade. Je m’attendais peut être à trouver des tombes un peu excentriques, comme celles du Père Lachaise à Paris. Mais finalement, mon regard s’est tourné vers la nature qui couvait les tombes si sobres de ces couleurs automnales naissantes.

IMG_2487

 

Le bruit si propre à New York restait omniprésent et la tour du One World Trade Center semblait régner de loin même sur Brooklyn, tout ça, comme pour nous rappeler que nous étions bien à New York en 2015. Mes oreilles avaient pour mission de m’isoler du grondement incessant de la ville, mon nez des odeurs nauséabondes du métro et mes yeux en oubliaient de regarder ce paysage urbain vertical.

IMG_2471

 

Et puis, avançant dans le cimetière, je parvins à oublier ce chaos urbain lorsque j’entendis pour la première fois depuis des mois le bruit des feuilles mortes qui se froissaient sous mes pieds, les chants entêtants des oiseaux et lorsque je sentis l’odeur de l’herbe fraichement coupée. J’en étais presqu’émue et le sourire qui apparut sur mes lèvres à ce moment-là ne me quitta plus le temps de ma visite. Mes sens semblaient s’être apaisés, reposés, presque réconciliés avec le brouhaha perpétuel de New York.

IMG_2490

IMG_2493

 

J’arpentais le cimetière au hasard, me laissant guider par mon instinct, d’une découverte à une autre. L’absence de plan sur le site me permettait donc de me perdre à volonté et d’être surprise lorsque je tombais sur quelque chose à laquelle je ne m’y attendais pas. Ca pouvait être un arbre immense et majestueux qui avait réussi à résister aux époques et Sandy, un chemin qui monte et mène à une vue magnifique du cimetière et de Manhattan, un lac, une chapelle, une pomme, un bus, un chat, un ragondin ou encore une tortue et des oies.

IMG_2488

IMG_2492

IMG_2499

 

Le Green-Wood Cemetery est un endroit paisible et calme, et autant j’y ai pris plaisir à m’y perdre, autant je pourrais m’y reposer pour l’éternité.

IMG_2485

IMG_2467

 

Toutes les informations pour s’y rendre sont sur le site officiel du cimetière.

 

Advertisements

2 thoughts on “The Color of Nature at the Green-Wood Cemetery

  1. Magnifique, ce (grand) poumon vert. Cela fait penser à la mort avec de l’apaisement. Si j’habitais à New York, moi qui ne souhaite pas me faire enterrer, après tes photos, je pourrais presque considérer cette possibilité…

    Liked by 1 person

  2. Pingback: Frankfurt am Main Friedhof, a park of peace | East Side Pigeon

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s