Capsule Wardrobe ou l’Art de mieux consommer son dressing – Etape 1/3

Acheter mieux – local, responsable, éthique, bio, écologique – c’est bien.

Consommer mieux, c’est mieux.

C’est peut être parce que j’ai vécu 1 an avec le quart de ma « garde robe » à New York et que j’ai très bien vécu avec que je me suis rendue compte que j’avais beaucoup de vêtements que je n’ai jamais porté, donc inutiles.

C’est aussi parce que depuis environ 2 ans je tente d’acheter français en France, US à New York et si possible artisanal, que je tente de soigner les petits maux naturellement, que je fais progressivement attention à la provenance des cosmétiques et des aliments que je consomme.

Nos nombreux déménagements (5 en 4 ans) nous ont amené à conserver la vaisselle, le linge de maison, les meubles, les livres et DVD nécessaires, mais le tri des vêtements n’est jamais arrivé jusqu’à la même logique… jusqu’à ce que nous rentrions de New York.

La volonté de trier mes vêtements était bien là, et je suis tombée sur l’article de Dressing Responsable qui a tout de suite trouvé écho en moi : la garde-robe capsule ou Capsule Wardrobe. En résumé, il s’agit de posséder moins de vêtements mais de meilleure qualité, « portables », confortables, et que l’on a envie de porter. En me renseignant sur le sujet (beaucoup d’articles sur la toile sont en anglais), et en faisant le tri dans le concept qui peut rapidement s’éloigner du côté “responsable”, j’ai alors décidé de m’y mettre. Voici les étapes que j’ai suivies et adaptées :

  1. Vider commode et placard de toutes ses possessions vestimentaires (dont les chaussures et accessoires comme les ceintures, foulards, écharpes, t-shirt, tout en fait) et disposer le tout dans la même pièce
  2. Nettoyer et assainir le placard (j’ai utilisé le pulvérisateur PurEssentiel 41, à base de 41 huiles essentielles, assez efficace, il purifie l’intérieur)
  3. Faire une pause. Etape nécessaire, car voir tous ses vêtements entassés devant soi peut choquer. Moi, ça m’a choqué de constaté ces achats inutiles. J’ai alors trouvé utile d’oublier un instant cette pile afin de se donner un peu de recul et de dédramatiser.
  4. Trier et faire des piles :
    1. Je garde : j’aime, ça me va, c’est mon style
    2. J’hésite : j’aime mais ça ne va avec rien, même pas avec moi, et je ne sais pas si j’aurais l’occasion ou l’envie de les porter
    3. Je donne / vends / garde en vêtement d’intérieur / ramène chez mes parents pour avoir des vêtements sur place : en bon état, mais je ne le mettrais plus jamais
    4. Je jette, trop abîmé (J’ai jeté l’équivalent d’un grand sac Ikea bleu…)
  5. Essayer la pile “J’hésite” afin de statuer. Beaucoup de mes t-shirts ont fini dans la catégorie “vêtements d’intérieur” par exemple. Je n’ai pas fait, comme j’ai pu lire beaucoup : garder les vêtements dont je ne parviens pas à me débarrasser dans une boîte, et si elle n’a pas été ouverte pendant 3 mois, cela veut dire qu’il faut jeter/vendre. Je pense qu’il faut soit garder soit s’en séparer. Sinon, on ne s’en sort jamais.
  6. Répertorier : j’ai trouvé quelques applications (dont je vous parlerais prochainement) qui permettent de prendre en photo ses vêtements et de les ranger par catégories (que l’on peut créer soi-même : chaussures, sacs, pulls, jupes, pantalons…), par saisons et par utilisation (travail, week-end, occasions spéciales…). L’avantage est de pouvoir voir tous ses vêtements d’un coup d’oeil pour pouvoir ensuite passer à l’étape suivante :
  7. Sélectionner les vêtements que l’on va utiliser pour les prochains mois, dans mon cas, j’ai garder les vêtements qui conviendront pour une fin d’hiver parisien (froid ou doux, mais pluvieux et autour de 10°C en général) et un début de printemps parisien (pluvieux, la triste réalité que j’avais oublié sous le soleil de New York…).
  8. Ranger dans les parties les plus faciles d’accès les vêtements sélectionnés durant l’étape précédente et cacher les autres vêtements dans des boîtes ou au fond des placards. L’objectif et de ne pas polluer sa vue avec des vêtements inutiles pour la saison et de n’avoir sous les yeux et la main uniquement ce dont on a besoin.

clothes-rail-918859_1280

 

Contrairement aux puristes de la Capsule Wardrobe, je ne me suis pas posée de questions “est-ce que ce haut va avec plusieurs bas”… ou je ne me suis pas contrainte à un nombre précis (j’ai vu du 33 ou du 37 pièces chaussures incluses avec du 4 tops, 4 jupes…). Je n’ai pas non plus cherché à avoir une palette de couleur logique et restreinte, ni à savoir quel coloris me va ou va avec tel ou tel vêtement. Je n’ai pas envie de tomber dans des excès et tiens à ce que ce nouveau mode de garde-robe s’incorpore dans mon mode de vie et de pensée. La démarche doit rester un plaisir et correspondre à mes habitudes.

J’ai simplement sélectionner les vêtements de saison, j’en suis à 30 (robes, jupes, pantalons, jeans, hauts, accessoires, pulls, gilets). Je n’ai pas compté les chaussures (11 paires… Hm, Hm…). Avec cette selection où j’ai simplement gardé en tête “vêtements de saison“, j’ai finalement largement de quoi faire pour m’habiller pour de nombreuses occasions pour un temps parisien maussade avec du 5°C-15°C. Etant actuellement en recherche d’emploi, j’ai donc exclu les vêtements dédiés à cette utilisation.

Il m’a fallut une journée (12 heures au total) et ma radio favorite (BBC Radio 6 Music) pour aboutir à ce résultat. A chaud, voici les avantages que je trouve à cette démarche :

  • Conserver à porter de main et de vue les vêtements que l’on va porter pour la saison permet de limiter la réflexion sur les associations. Oui, effectivement, c’est d’une logique enfantine que de n’avoir uniquement ce dont on a besoin dans ses placards. Rappelons nous, lorsque nous étions enfants le peu de vêtements que nous possédions, les armoires bien rangées et la facilité de choisir ses tenues…
  • Redécouvrir des pièces oubliées, ou ces vêtements que l’on trouve très beau, trop beau et que l’on n’ose pas porter. En réduisant le nombre d’articles, j’ai donc l’obligation de porter ces précieuses pièces. Un vêtement ne prend pas de valeur avec le temps, il prend la poussière.
  • Consommer différemment : une fois le “choc” passé d’avoir eu sous les yeux un immense tas de vêtements dont 80% n’ont presque pas été portés, cela m’a conforté dans le “acheter mieux” et me donne envie de “consommer moins”. Je me suis désabonnée de toutes les mailing lists liées à la mode afin de minimiser les tentations. J’ai décidé d’acheter au maximum des articles fabriqués en France ou en Europe et vais progressivement me débarrasser des vêtements en matières purement synthétiques pour privilégier les matières naturelles, plus respirantes et moins polluantes (comme le lin par exemple). Acheter uniquement ce dont on a besoin, faire les magasins avec cette liste de “nécessité” (comme quand on fait ses courses pour éviter les tentations inutiles), faire une recherche préalable sur la provenance du vêtement, c’est une démarche que j’incorpore progressivement dans mon mode de consommation. Je me rééduque, et je pense qu’à terme, cela sera plaisant et moins chronophage (moins de temps pour s’habiller, moins de temps passé dans les magasins, ce qui est parfait détestant l’exercice).

IMG_1597

 

Je pense qu’il faudra un temps d’adaptation pour mettre en place ce concept de garde-robe capsule, en fonction de la météo et des besoins ou activités, et j’espère :

  • Acheter uniquement les vêtements / chaussures / accessoires qui sont nécessaires (remplacer un article usé ou indispensable pour des raisons de météo/professionnelles)
  • Porter tous les vêtements sélectionnés pour la saison, sinon, s’en débarrasser / donner / vendre
  • Maintenir un dressing ordonné, bien rangé et bien plié (j’ai découvert une nouvelle méthode de pliage dont je vous parlerais plus tard)

 

Voici quelques articles (en anglais) qui m’ont aidés à construire ma garde-robe capsule (mon conseil, prenez ce qui vous semble logique pour votre cas et mode de vie, car appliquer les règles à la lettre me parait ambitieux et austère, l’objectif de la capsule wardrobe est d’être plaisant et libérateur) : The Every Girl, Be more with less, Project 333, Un-Fancy

Bon tri et n’hésitez pas à partager vos conseils !

Prochaine étape : le rangement !

 

(photos de la page d’accueil et des chemises : Pixabay)

Advertisements

5 thoughts on “Capsule Wardrobe ou l’Art de mieux consommer son dressing – Etape 1/3

  1. Je suis contente que mon article t’ait parlé ! Bonne chance pour la suite de cette aventure de la garde-robe réfléchie, en espérant que tu trouves ton compte. Si je peux me permettre, ne pas chercher à ce que les vêtements aillent tous ensemble, je comprends, mais chercher à ce que les couleurs des vêtements t’aillent à toi, je pense que ça l’est plus. Il y a des couleurs qui forcément nous donnent un teint livide / malade / gris ou qui ne vont pas du tout avec notre couleur de peau ou d’yeux. Pour tout ce qui est foulards, tops, vestes et même robes, il est mieux de les éviter. Ce qui n’empêche pas d’avoir plein d’autres couleurs – qui nous vont et pas forcément assorties – dans notre placard.

    Liked by 1 person

    • Merci Emilie pour ton message et tes conseils.
      Bon, en ce qui concerne le choix des couleurs, pour moi ça me parait difficile car nouveau. De plus, j’ai du mal à savoir ce qui va et surtout ce qui ne va pas avec mon teint… Mais je vais apprendre progressivement, tout comme j’apprends à mieux acheter !
      Outre cet article sur la Garde-robe capsule, les autres concernant les textiles m’ont aussi bien éclairés sur ceux à favoriser ou non (pour raison écologique ou sociale).

      Like

  2. Pingback: L’art de mieux ranger son dressing ou la méthode KonMari – Etape 2/3 | East Side Pigeon

  3. Pingback: Répertorier sa Garde-Robe – Etape 3/3 | East Side Pigeon

  4. Pingback: All Ears and Nails for the Environment – My “Consume Better” Step 1 | East Side Pigeon

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s