A walking Tour in Frankfurt am Main

Francfort est une grande ville d’Allemagne de 725 000 habitants, Détruite en grande majorité pendant la 2e Guerre Mondiale, une partie de son petit centre historique, Altstadt et sa fameuse place Römerberg, a été reconstruite à l’identique, ce qui contraste grandement avec les immenses gratte-ciel qui ont poussé à partir des années 50. La majorité des constructions est “moderne”, l’architecture globale de la ville m’a, je l’avoue, laissée plutôt indifférente, ni moche, ni belle, mais fonctionnelle. En revanche, la verdure est partout en ville : des parcs, des squares, des rues boisées. Et pour la citadine que je suis devenue ces 10 dernières années, cela est un grand changement.

Enfin, 5 jours après mon arrivée, je pris mon appareil photo et parcouru une partie de la ville. Habitant dans le quartier au Nord Ouest de la ville à Bockenheim, il m’a fallut 20 minutes pour entrer dans le Grüneburgpark. C’est donc un grand parc collé au jardin botanique et au jardin exotique de Palmengarten (payant), parfait pour courir, disposant d’un biergarten et de grands espaces verts pour pique-niquer ou apprécier une vue qui rappelle, de loin, mais qui rappelle quand même celle que l’on peut avoir à Central Park à New York.

IMG_3165

 

Dix bonnes minutes plus tard, me voici à Alte Oper, l’Opéra de Francfort am Main. Et à l’Est de la place, se situent les rues marchandes de la ville.

IMG_3143

 

En me dirigeant vers le Main, vers le sud, je tombe par hasard sur la Place Willy Brandt où se trouvent l’EuroTower, siège de la BCE (Banque Centrale Européenne) et surtout le logo €, qui m’a semblé aussi populaire que les autres sites “historiques”.

IMG_3141

 

Je continue ma marche, le long du Main, sur la rive nord et arrive dans l’Altstadt où l’on peut y trouver la fameuse place Römerberg, entièrement reconstruite après la Guerre mais qui donne une idée de la richesse architecturale que fut celle de Francfort.

IMG_3166

 

Ma balade matinale se termine plus au nord par Eishenheimer Turm, rare bâtiment resté intact après les bombardements de 1944. Il s’agit d’un vestige médiéval qui marque, d’une certaine façon, l’entrée du centre ville.

IMG_3164

 

Et pour conclure, de retour à Bockenheim, voici la Fernsehturm de Francfort, car que serait une ville allemande sans sa tour de télévision ! Il me semble que contrairement à celle de Berlin, cette tour est fermée au public. Mais tout comme à Berlin, je crois que c’est le “monument” qui me plait le plus. Très différente de celle de la capitale, la Fernsehturm de Francfort se situe aux frontières de la ville dans le quartier de Bockenheim et est devenue pour moi une sorte de repère et d’identité de la ville :

IMG_3142

 

Il m’aura donc fallut 2 heures pour parcourir la rive nord de la ville à pieds. Evidemment, si c’est le vélo que vous préférez, les pistes cyclables sont omniprésentes et offrent un réel confort de circulation, souvent isolée des voitures, et même des piétons.

Avant mon départ, je suis partie à la recherche de quelques guides qui pourraient aiguiller ma découverte de la ville. Le guide du Routard  Allemagne consacre une petite dizaine de pages sur Francfort avec peu d’indications utiles à mon goût, espérant qu’il sera utile lorsque j’irais rayonner dans le pays. Le guide de la ville de l’Office du Tourisme de Francfort, à 5€ et en plusieurs langues, illustré avec “101 photos en couleurs” (c’est marqué dessus) s’avère également assez pauvre que ce soit en explications historiques qu’en endroits à visiter et bons plans. Ca me fera un souvenir de Frankfurt “illustré avec 101 photos en couleurs”…

IMG_3176

 

Je vous déconseille donc vivement cet achat, d’autant plus que le guide date de 2013 et n’indique aucune adresses de restaurant ou bars allemands où déguster des spécialités de la région. Pour 60 cents, vous pouvez faire l’acquisition d’un plan de la ville avec des indications sur les sites à visiter. Mais Google reste pour moi le meilleur outil pour comprendre la ville et son histoire, car de guide sur Francfort, il n’en existe point malheureusement.

Et voici une petite conclusion musicale, qui m’évoque davantage l’Allemagne que Frankfurt, avec le groupe Klee et cette chanson qui a été utilisée pour la publicité d’un parfum :

 

 

 

 

Advertisements

6 thoughts on “A walking Tour in Frankfurt am Main

  1. Les maisons à pignons m’évoquent térriblement la Belgique flamande et pour un vieux centre ville, les rues semblent très animées. Est-ce les touristes? Je dirais que le coin a l’air plutôt sympa, non? Je t’envie déjà la bonne bière que tu vas déguster 😉

    Liked by 2 people

    • C’est vrai que le centre historique a été bien reconstruit. Il y a beaucoup de touristes (l’aéroport de Francfort est un hub international important) mais aussi pas mal de “locaux”. Il y a de nombreux commerces qui brassent la foule dans la rue “Ziel”.
      Et même si Francfort n’est pas une ville idéale, quel bonheur de boire de bonnes bières dans un Biergarten ! C’est assez spécifique à l’Allemagne je trouve mais c’est ce que j’apprécie le plus ici.

      Liked by 1 person

  2. Pingback: Sachsenhausen and its Apple Wine World | East Side Pigeon

  3. Pingback: How to Become NOT a Desperate Housewife in Frankfurt… Was a Challenge | East Side Pigeon

  4. Pingback: The Modern District: Medienhafen | East Side Pigeon

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s