Connecting to the World

A mon arrivée à Francfort sur le Main, mes deux priorités pour m’installer dans ma nouvelle vie/ville étaient :

1. Obtenir un numéro de téléphone allemand

Afin de pouvoir être contactée par les éventuels employeurs suite à mes candidatures et par mes futurs amis, j’ai opté pour une carte prépayée, idéal lorsque l’on reste peu de temps car c’est sans engagement et ne requiert pas d’avoir un compte bancaire dans le pays. Il existe plusieurs “Prepaid-tarif” :

  • T-Mobile : vraisemblablement offrant la meilleure couverture (réseau D1). Pour 2,99€ par mois c’est appels et SMS illimités sur les mobiles T-Mobile et 0,9ct par minute pour les autres. Auxquels il faut rajouter 14,95€ si l’on souhaite 1GB de data pour un mois. Autant dire que ça me paraissait pas vraiment intéressant.
  • O2 : propose un “forfait prépayé” pour 19,99€ par mois, mais tout comme T-Mobile, c’est illimité uniquement sur le réseau O2. La couverture semble moins bonne (D3).
  • Les magasins tels que Netto ou Aldi proposent des cartes prépayées.
  • J’ai donc choisi Vodafone : défini comme étant le réseau D2, donc de bonne qualité, c’est le seul opérateur qui propose un tarif illimité quelque soit les opérateurs. Pour 22,40 pour 4 semaines (28 jours), les appels et SMS sont illimités avec en plus 1GB de data en 4G.

 

2. Obtenir un titre de transport

A Francfort, il y a un bon réseau de transport en commun : 9 lignes de métro (U-Bahn), 9 lignes de trains de banlieue (équivalent du RER parisien) qu’on appelle S-Bahn (Stadtbahn), 10 lignes de tramway (Strassebahn) et des lignes de bus (j’avoue toujours préférer les transports “ferrés” aux routiers). Cela peut paraitre énorme pour une petite ville comme Frankfurt (700 000 habitants), mais elle est très étendue (248km2, soit plus du double que Paris à titre comparatif) et concentre bon nombre d’entreprises dont les employés vivants pour la majorité en banlieue doivent être transportés.

Le réseau RMV (Rhein-Main-Verkehrsverbund) qui dessert la région est géré par VGF (Verkehrsgesellschaft Frankfurt am Main) dans la ville de Francfort. J’a trouvé facile de s’y retrouver et d’utiliser ce réseau car les stations et directions sont clairement indiquées. Il est propre, moderne et la fréquence de passage est honnête. Dans la plupart des métros, on trouve une petite poubelle pour le papier, et dans les plus anciens, il y a même des tablettes…

IMG_3347

 

En revanche, il est cher : 2,80€ pour un ticket à l’unité (2,70€ à Berlin, 1,80€ à Paris, 1,60€ à Toulouse, 2,75$ à NYC). Mon abonnement mensuel coute 86,50€, et est valable pour tous les transports dans Frankfurt et vers l’aéroport, un adulte peut voyager gratuitement avec moi après 19h et pendant les week-ends et jours fériés. J’ai acheté ma carte de transport dans un tabac-presse près de chez moi (liste des revendeurs officiels) : la carte en elle-même est gratuite et valide jusqu’en 2020 et j’ai simplement réglé mon abonnement mensuel en précisant la date à partir de laquelle je souhaitais que mon abonnement commence. Il est ensuite possible de recharger sa carte avec l’un des nombreux automates que l’on trouve dans les stations de métro ou tramway. A noter que le site de la VGF est disponible en anglais, ce qui m’a grandement facilité la tâche. Pour calculer les itinéraires, il faut utiliser le site de la RMV qui est également traduit en anglais (mais que je ne trouve pas très user-friendly).

Pour ceux qui se lèvent tard, il existe le 9am Monthly ticket : il fonctionne comme l’abonnement mensuel classique sauf qu’il est valide uniquement à partir de 9h en semaine et coute environ 20 euros moins cher.

 

Et… Travailler

En tant que citoyenne européenne, je n’ai pas besoin de visa, ni de permis de travail pour résider en Allemagne. En revanche, comme toute personne, allemande ou étrangère, qui s’installe pour au moins 6 mois dans une nouvelle ville allemande, je dois faire mon “Anmeldung”. C’est une démarche obligatoire afin de signifier son domicile auprès de la mairie. Ce document est ensuite nécessaire pour toute autre démarche et surtout pour le futur employeur.

Etant actuellement dans un logement temporaire, je préfère attendre d’être installée dans mon nouvel appartement. Car malheureusement, en Hesse, si l’on change de domicile, même si l’on reste dans la même ville, il faut se déplacer personnellement pour faire les modifications. En préparation de l’anmeldung, j’ai tout de même fait traduire mon acte de mariage en allemand car c’est l’une des pièces nécessaire pour cette formalité parmi la carte d’identité ou passeport, le justificatif de domicile du propriétaire du logement et le formulaire rempli “Anmeldeformular“. Voici les coordonnées des traducteurs agréés sur le site de l’Ambassade de France à Francfort.

Le site de la mairie de Francfort est uniquement en allemand pour cette démarche. Il est possible de prendre rendez-vous en ligne. Aventure à suivre ultérieurement donc !

 

Advertisements

2 thoughts on “Connecting to the World

  1. Super! Ça a l’air super simple, vu d’ici. Ces facilités de vie me semblent tellement loin maintenant… quand je compare au monde qui m’entoure! Des transports propres, safe et abondants… qué diable, rien que la possibilité d’avoir des transports en commun me fait déjà saliver 😉
    Le réseau des transports est impressionnant et rangé surtout (un peu comme Londres). Quand je pense au bordel des transports parisiens, qu’on est plus paumés après avoir regardé la plan qu’avant!
    En tout cas, ça commence à prendre forme cette nouvelle vie, non?

    Liked by 1 person

  2. Pingback: Usual Formalities | East Side Pigeon

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s