Improving my German at the Goethe Institut

En tant que femme d’expatrié, j’ai eu la chance que l’agence de voyage, hum, l’entreprise de Mr Panda mette à disposition un budget pour l’intégration dans mon nouveau pays d’accueil. J’ai donc décidé de l’utiliser pour des cours d’allemand, dans une vraie classe et non en ligne par souci d’efficacité. Me préparant toujours à l’éventualité d’un départ soudain, j’ai orienté mes recherches vers des stages intensifs de courte durée. Il existe bien entendu beaucoup d’instituts qui proposent cette formule, pour ne citer que ceux sur lesquels je suis tombée avec “German + Course + Düsseldorf” sur Google : Sprachcafffe, iDaF, IIK (voici un article en anglais un peu plus exhaustif du blog Life in Düsseldorf).

Mais par facilité et parce que j’ai entendu depuis longtemps ce nom et sa réputation, j’ai choisi le Goethe Institut et son cours intensif 4 de 4 semaines. Voici donc le récit de mon aventure “j’ai quand même envie d’améliorer mon niveau d’allemand parce qu’avoir étudier l’Allemand en Seconde Langue Vivante (LV2) pendant 10 ans sans pourvoir le parler correctement est profondément frustrant et qu’il serait dommage de ne pas profiter de vivre en Allemagne pour y parvenir“.

 

Step 1: Registration

Le processus d’inscription se fait entièrement en ligne, nul besoin de se rendre à l’institut ni de téléphoner, c’est pratique, rapide, efficace, mais virtuel. En quelques clics, j’ai donc réservé mon cours et payé en ligne. A noter que tous les échanges (emails et factures) peuvent se faire dans la langue de votre choix, et que l’institut se trouve à Hauptbahnhof, ce qui est une position centrale donc très pratique car facilement accessible en transports en commun.

D’après les quelques tests en ligne que j’ai fait (celui-là par exemple) et d’après l’un de mes Tandempartners, je suis entre A2 et B1 (d’après le classement des niveaux européens de langues). Alors, au Goethe-Institut, quel niveau ai-je ?

 

Step 2: Day 1

Les 4 semaines de cours commencent par un test d’évaluation du niveau le lundi. Les détails de ce premier jour ont été préalablement envoyés avec le courrier de confirmation d’inscription. Comme indiqué, je me suis donc présentée à l’heure de mon choix entre 8h30 et 17h à l’institut. Reçue individuellement, les étapes m’ont été clairement expliquées, en allemand.

Le test est composé de 3 parties :

  1. un QCM de 70 questions sur de la grammaire, de l’orthographe (les déclinaisons, mes pires enemies) et du vocabulaire
  2. une petite rédaction sur un thème que l’on peut choisir parmi 2
  3. un bref entretien individuel oral de 5/10 minutes

Dès la fin de l’entretien, mon niveau m’est communiqué, ainsi que les horaires de mon cours commençant le lendemain. Résultat des courses : B1, et plus précisément B1.1, sachant que le niveau B1 comporte 2 sous niveaux : B1.1 et B1.2.

 

Step 3: Learn

En fonction du niveau, les cours sont de 8h30 à 13h ou de 13h30 à 18h. Dans ma classe, nous étions 14 Teilnehmer aux profils divers et variés : jeunes, vieux, actifs, étudiants, chômeurs, nouveaux arrivants, temporairement ici le temps des cours… On ne parle qu’allemand pendant les cours, et même entre étudiants pendant les pauses, la plupart étant réellement motivés pour améliorer leur niveau (évidemment certains ne font pas cet effort). L’enseignement est basé sur des jeux de rôles en petits groupes ou par pair, le professeur parle peu, fait parler chacun, les 4 heures de cours sont très interactives, plus ou moins vivantes selon la participation des étudiants mais zéro temps mort. Les cours et les exercices suivent le manuel “Studio 21 – Das Deutschbuch” de Cornelsen qui nous a été fourni au début, et qui contient un DVD-Rom interactif (le manuel est inclus dans les frais d’inscriptions) :

 

Le manuel est clair et agréable à lire. Les exercices sont utiles ainsi que le vocabulaire pour chaque thème. A la fin de chacun des cours, nous avons des Hausaufgaben pour réviser la grammaire, le vocabulaire appris. Nul n’est tenu de les faire. mais ils ont pour ma part occupé tous mes après-midis pendant ces 4 petites semaines, en plus de mes rendez-vous avec mes Tandem Partners allemands, afin de continuer la pratique. Le professeur les corrige et nous les rend le lendemain. J’ai même fait des “Zertifikat B1” blancs qu’il a corrigé en suivant la grille de notation officielle.

img_4180

 

Pour profiter au maximum de l’expérience, le Goethe Institut propose des activités “extra-scolaires” telles que des visites de la ville, de musées, des Stammtische (pour discuter en allemand autour d’une bière dans un bar), des ateliers de discussions dirigés bénévolement par les “Frauen” de Düsseldorf Aktiv ainsi que des cours supplémentaires sur la base du volontariat organisés par des étudiantes en Allemand Langue Etrangère. J’avoue avoir préféré ces deux dernières offres afin de pratiquer avec des personnes dont l’allemand est la langue maternelle.

Enfin, dans la petite médiathèque, j’ai pu profiter des journaux et des manuels d’exercices et de tests. Il y a également des romans qui sont classés par niveau : j’ai trouvé la version ultra simplifié de “die Verwandlung” de Kafka en B1, beaucoup plus facile à déchiffrer que la version originale que j’ai achetée en arrivant à Düsseldorf et qui prend déjà la poussière sur ma table de chevet (je ferais mon possible pour pouvoir lire en VO ce roman qui a marqué mon adolescence).

A l’issue des 4 semaines de cours qui sont en fait 17 matinées, je me suis vue délivrée un certificat de participation :

img_4177

 

 

Step 4: Goethe-Zertifikat B1

A la fin de mes cours, j’ai décidé de passer le Certificat B1, sans faire le niveau B1.2. L’examen se déroule en 2 parties :

  • “mündliche Paarprüfung” : 15 minutes de préparation individuelle pour 2 sujets qui seront traités par deux participants pendant 20 minutes. Le premier fut de planifier une visite de la ville pour un nouvel élève dans notre classe et le second fut de présenter chacun un sujet en 2 ou 3 minutes (pour ou contre les centres commerciaux et vêtements neufs ou usés) et de poser des questions. Voici à quoi a ressemblé l’examen :

 

  • “Schreiben, Hören, Lesen” : d’une durée d’environ 3 heures avec des pauses de 20 minutes entre chaque épreuve, je devais donc rédiger 3 petits textes (40 mots et 2 fois 80 mots) sur des sujets de la vie courantes : un email à un ami pour lui parler d’une fête qu’il a raté, un email à mon chef pour lui signifier mon absence à une réunion et une réponse à un forum de discussion pour donner mon avis sur pour ou contre Internet. La partie “Lecture” comprend plusieurs petits textes sur lesquels des questions de compréhension sont posées, de même que pour la partie “Ecoute”. Voici un modèle d’examen ici.

 

Deux longues semaines d’attente plus tard, le verdict est tombé : je suis certifiée B1, avec la note “Gut” (entre 80 et 89 sur 100) !

 

Epilogue

Si je n’avais pas eu la chance que ces cours soient pris en charge en tant que “femme d’expatriée”, je ne pense pas que j’aurais choisi le Goethe Institut car le prix est très élevé. Toutefois, je reconnais que les méthodes d’apprentissages y sont efficaces et je pense avoir fait des progrès rapides en quatre semaines, m’étant complètement immergée dans la langue allemande pendant cette période. Le cadre de l’institut, l’encadrement, l’organisation et le choix des supports de cours sont vraiment de très bonne qualité. Les professeurs et le personnel sont disponibles et aimables et avant de partir, on nous a remis une photo de classe en souvenir, comme à l’école. Je pense que pour un débutant, cet institut serait un choix judicieux et sûr, l’encadrement y étant très rassurant. A mon niveau intermédiaire, le Goethe Institut est peut-être trop onéreux et luxueux ayant surtout besoin de pratique, de rappel de règles de grammaire et d’enrichissement de mon vocabulaire.

Si les Tandem Partners sont parfaits pour la pratique, je reconnais que des cours sont beaucoup plus efficaces pour apprendre plus rapidement. C’est pour cela que, profitant de vivre en Allemagne, je vais de ce pas à la recherche d’un nouvel institut qui pourra me proposer des cours de niveau B2, sur un format identique : un mois de cours intensif mais à un prix plus raisonnable. To be continued.

 

Et pour ceux qui veulent pratiquer leur compréhension orale, je conseille vivement l’excellente série “Der Tatortreininger

 

 

 

 

 

 

Advertisements

4 thoughts on “Improving my German at the Goethe Institut

  1. Bravo! Le B1, c’est pour moi encore un objectif lointain. Je connais les manuels Cornelsen, nous avons le spécial Schweizer Ausgabe 😉 . Oui, le prix des cours d’allemand est aussi une horreur ici en Suisse mais ça va avec le coût de la vie en général. Mon agence de voyage à moi m’offre uniquement des cours particuliers, une méthode que je trouve complétement inapproprié à mon cas (nouvelle arrivée et sans emploi) mais la boîte de mon cher se soucie peu des besoins de socialisation du conjoint. Du coup, j’ai choisi de financer mes cours en groupe et j’ai aussi pris les cours particuliers en plus! Je suis proche de l’overdose… Je vais faire une pause à la fin de ce mois en attendant que mes projets se concrétisent, et peut-être qu’en septembre je reprendrais les cours de façon moins intensive si j’ai la chance de trouver une occupation. De toutes façons je ne peux pas tenter d’examen avant la prochaine convocation d’octobre. J’ai surtout peur de perdre tout ce que j’ai avancé ces derniers mois, qu’en penses-tu?

    Liked by 1 person

    • Quelle motivation Sonia ! Je suis admirative, car je ne me suis contentée que d’un mois de cours intensifs au Goethe et un autre mois du même acabit dans un autre institut (médiocre que je déconseille vivement, j’essaierais de détailler dans un article) : IIK.
      Depuis, je continue mes Tandempartners, ce que je trouve très utile et efficace ! Tu pourras surement en trouver à Bern en échange de tes 3 langues 😉 L’avantage de trouver un Tandem Suisse c’est qu’il aura évidement un niveau qui te tirera vers le haut (contrairement à nos petits camarades de classe, super sympas mais avec le même niveau que nous…).
      Malgré cela, j’ai quand même trouvé que j’ai perdu ma grammaire depuis que j’ai arrêté les cours. Peut-être que si tu continues de lire et de regarder la télé allemande (contrairement à moi), ça aidera. Bon courage, le chocolat n’est pas loin 😉

      Liked by 1 person

  2. Pingback: J’apprends l’allemand en Suisse! | Un pied ici, un pied là-bas

  3. Pingback: Visite de l’Hôtel de Ville de Düsseldorf | East Side Pigeon

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s